Voilà deux mois que je voyage et en faisant le calcul, j’ai dépensé (hors billet d’avion) 365 euros, soit 6 euros/jour.

Avant de passer concrètement aux conseils, j’aimerais vous partager ma vision et philosophie du moment, concernant le voyage

Tout d’abord je voyage avec du temps.

Je sais que ce n’est pas donné à tout le monde. Même si je suis persuadée que si on se donne les moyens et qu’on a des intentions puissantes et précises on peut toujours, à court ou moyen terme arriver à ses objectifs, j’ai conscience que l’opportunité de voyager sur plusieurs mois n’est pas forcément simple à créer pour tout le monde, en tout cas je suis très reconnaissante d’avoir la possibilité de le faire et d’avoir pu saisir cette occasion.

Ensuite mon objectif de voyage: développer des connexions et des liens.

Je privilégie avant tout les rencontres. Certains privilégient les lieux et endroits et il n’y a pas de bon ou mauvais choix, simplement ce sont des choix qui vont, bien sûr déterminer votre budget. Par exemple je ne pense pas visiter 10 lieux au Costa Rica. Je préfère rester plus longtemps dans un endroit si je sens que les personnes qui y sont présentes vont m’apporter quelque chose (de l’énergie positive, des nouvelles idées etc) que de changer d’endroit tous les deux jours.

Ensuite j’ai peu d’attente.

Pour prendre un exemple concret, je sais qu’il y a la possibilité de voir des milliers d’animaux au Costa Rica. Je ne me suis pas mis « d’objectifs » en tête. Par exemple je sais qu’on peut voir des tortues à Tortuguero et que c’est un spectacle unique au monde. Mais je sais aussi que cet endroit est cher (transports, logement et l’entrée du parc). J’ai choisis de ne pas m’y rendre mais finalement à Montezuma j’ai pu en voir gratuitement, et je ne m’y attendais pas du tout.

Je préfère ne pas projeter beaucoup de choses et laisser la surprise et les émotions m’envahir sur le moment présent. Idem pour les rencontres. Je ne m’attends pas à avoir de fortes connexions à chaque fois que j’arrive dans un nouvel endroit. Je laisse venir les choses naturellement. Et je pense que ne pas avoir trop d’attente et de projection quand on part en voyage aide aussi à apprécier ce qu’il se passe sur le moment présent.

Voici maintenant quelques conseils simples qui peuvent couler de source mais qui, sur un voyage à long terme, font une différence énorme sur le budget investi.

Faire du volontariat : travailler en échange d’un logement, voire de repas

FullSizeRender(11).jpg

Depuis le début, je ne cherche pas forcément à faire des volontariats, disons qu’ils sont plutôt venus à moi « naturellement », comme mon expérience à la ferme par exemple.

Vous pouvez trouver des annonces via les réseaux sociaux, par le « bouche à oreille » ou en prospectant sur place.

Voici quelques sites qui répertorient des annonces de volontariat.

Le principe est simple: vous travaillez quelques heures, en échange d’un logement et de nourriture. Pensez à bien vous faire expliquer les conditions du volontariat avant.

Se faire à manger soi-même

FullSizeRender(12).jpg

En Amérique du Sud / centrale, il est très commun d’avoir une cuisine équipée dans les hostal où vous resterez.

En Asie ça l’est déjà moins mais disons qu’aller au restaurant sera beaucoup plus accessible financièrement qu’ailleurs.

Pour l’instant je suis allée deux fois au restaurant, pour me faire plaisir, mais finalement je n’y vais pas plus qu’en France.

Il m’arrive aussi souvent de ne prendre que deux repas si la nourriture est très chère. Je prends un bon petit-déjeuner puis je remanger vers 15/16h. Ça permet aussi de jeûner un peu, ce qui ne fait pas de mal à mon organisme!

Prendre les transports en communs

IMG_4245

Grâce à l’application maps.me que j’utilise, je regarde parfois à l’avance où je vais arriver et si je dois prendre une connexion, j’essaie dans la mesure du possible de prendre un autre bus ou de marcher. Bien sûr, il m’arrive de prendre un taxi si je vois que la situation est trop compliquée ou si j’arrive tard dans un endroit que je ne connais pas encore.

Prendre les transports en commun dans certains pays, ça veut aussi parfois dire passer la journée dans le bus pour faire quelques centaines de kilomètres… Mais encore une fois, c’est une question de choix!

Dans tous les cas les transports en commun vous permettront de vous mettre directement dans l’ambiance du pays et de communiquer avec les locaux.

Hébergements

repas

Encore une fois, je conseille vivement le site CouhSurfing, non pas pour son aspect économique mais aussi authentique.

Vous rencontrerez des locaux qui vous feront découvrir des lieux, d’autres personnes que vous n’aurez certainement pas l’occasion de connaître en restant dans votre hôtel.

Pour le choix des logements je choisis en général des auberges de jeunesse, en dortoir, c’est l’option la plus économique. J’essaie d’éviter ceux qui sont dans le Lonely et dans le Routard en haute saison car c’est un défilé de touristes/voyageurs et parfois de fiesta (et je ne dis pas cela de façon péjorative mais c’est juste que ce n’est pas ce que je recherche).

Dans certains pays comme le Maynmar, où l’hébergement n’est pas toujours donné, il m’est arrivé de partager ma chambre avec d’autres voyageurs, quand la solution « dortoir » n’était disponible. C’est toujours moins cher que de prendre une chambre seul(e).

Tout dépend donc de votre façon de voyager … et du temps dont vous disposez. Je comprends que si vous avez par exemple 3 semaines de vacances, l’idée de faire un volontariat ne vous enchante guère mais ça peut être une façon d’investir de l’énergie dans une cause qui vous anime et si vous avez des heures libres dans la journée, vous pouvez toujours partir explorer les environs…

Et vous quelle est votre philosophie du voyage? Quelles sont vos astuces pour voyager longtemps et à petit budget?

 

Publicités