Connu comme « l’aliment des dieux », consommé par les chamans et les rois depuis 1000 ans dans les régions tropicales d’Amérique, il est l’aliment de base du chocolat que nous consommons.

D’où vient le cacao?

A l’origine, le cacaoyer poussait à l’état sauvage dans la région tropicale de l’Amérique du Sud depuis 4000 ans avant Jésus-Christ.

Ce n’est qu’en -1500 que les Olmèques (ancien peuple précolombien de la Mésoamérique) dégustèrent pour la première fois le cacao, sous forme de boisson, en broyant les fèves  et en les mélangeant à de l’eau et des épices. Ils commencèrent alors à le cultiver.

13654174_1558728387765850_9128336280778421733_n.jpg
Photo Facebook: cacao magic Costa Rica

 

Le cacao devint vite une boisson divine, utilisée dans les cérémonies religieuses. Pour le peuple aztèque, il avait également une valeur monétaire et servait bien sûr d’aliment.

Ce n’est qu’en 1528, que la boisson arriva sur le continent européen.

Ses bienfaits

Les propriétés du cacao peuvent être profitables quand celui-ci n’est pas toasté et consommé sans édulcorants ou produits d’origine animale.

Il a un effet régulateur sur tout le corps et ne se concentre pas sur un organe en particulier: il donne de l’énergie si la fatigue se fait ressentir ou calme le mental. Accélère ou ralentit la digestion… Bref il s’adapte!

Voici ses plus grandes propriétés:

  • Régule le taux de sucre dans le sang, le cholestérol et la pression artérielle
  • Aide à détoxifier le foie
  • Réduit les risques de maladies cardiaques

C’est aussi une grande source en magnésium.

Les molécules anxiolytiques qu’il contient favorisent la production d’endorphines (hormones du plaisir), c’est ce qui explique la sensation de bien-être ressentie par les consommateurs de chocolat et/ou de cacao !

Le déroulement de la cérémonie

Attention les cérémonies de cacao ne sont pas des cérémonies d’ayahuasca!

Il ne faut pas s’attendre à des effets hallucinatoires (quoi que si vous en consommer un kilo peut-être 😉 ). La dimension spirituelle est belle et bien réelle, encore faut-il y être ouvert…

Je vous fait part ici de mon expérience, j’imagine qu’il y a 1000 façons de faire cette cérémonie…

En tous cas à la ferme c’est comme ça que ça se déroule:

Chaque vendredi  nous nous réunissons, pour clôturer la semaine et aussi renforcer l’énergie et les liens qui nous unissent.

 

Nous créons d’abord un cercle, de préférence en position assise.

DSC00012.JPG

Chacun se sert entre 1 et 3 cuillères à soupe de cacao râpé, selon ses envies et besoins.

FullSizeRender.jpg

 

Il est important de poser des intentions avant de le consommer. C’est à dire de commencer la cérémonie avec des souhaits, des questions …

Ensuite nous versons de l’eau chaude dans nos tasses, il est aussi possible d’ajouter du piment de Cayenne.

Ensuite chacun déguste sa boisson. Puis, ceux qui le souhaitent jouent de la musique, dansent… Et les premiers effets se font ressentir.

FullSizeRender(4).jpg

La première fois je me suis endormie… j’étais très fatiguée, de mon voyage et de la semaine. Mais je me suis réveillée quelques temps après et j’ai eu du mal à trouver le sommeil.

La deuxième fois, Noa nous a proposé de mettre à profit les bienfaits du cacao pour décorer une des cabanes. Les garçons ont joué du djambé, du didgeridoo.

 

Nous avons dansé puis nous nous sommes réunis et avons commencé à peindre la cabane, chacun très inspiré, par la musique ou l’art.

FullSizeRender(3).jpg

 

C’est vrai qu’une sensation un peu euphorique s’est emparée du groupe, il en est ressorti de belles créations!

FullSizeRender(6).jpg

Si vous souhaitez commander du chocolat à Ita et Noa c’est par ici!